Edition 43 / septembre 2015

La nouvelle Gallus DCS 340

Gallus présentera en première mondiale à Labelexpo 2015, à Bruxelles, sa nouvelle machine numérique pour l’impression des étiquettes, la Gallus DCS 340, dont ce sera également le lancement commercial. Ce système d’impression numérique développé en partenariat avec Heidelberg est équipé de têtes d’impression à jet d’encre de dernière génération. Il assure une qualité d’impression qui était jusqu’à présent réservée à l’offset. Ce système de production numérique qui révolutionne le marché offre à l’imprimeur d’étiquettes tout ce qu’il peut souhaiter : une qualité d’impression à jet d’encre inégalée avec une résolution (native) de 1200 dpi, une vitesse de 50 m/min et la flexibilité et le rendement de l’impression numérique, combinés aux avantages de la flexographie. La particularité de ce système, outre sa qualité d’impression exceptionnelle, réside dans l’intégration des modules de finition en ligne et du façonnage conventionnel. La Gallus DCS 340 imprime en numérique, de la bobine à l’étiquette finie, en un seul passage.

La qualité offset en impression numérique

La nouvelle Gallus DCS 340 a été développée pour répondre aux besoins des marchés qui changent à un rythme accéléré. Elle se distingue par sa grande résolution et par la précision et la qualité de l’impression et du façonnage. Cette machine permet à l’imprimeur d’étiquettes d’obtenir en numérique, à partir de l’unité à jet d’encre UV, une qualité d’impression équivalente à celle de l’offset à haute résolution. Avec une résolution native de 1200 x 1200 dpi, la Gallus DCS 340 est particulièrement performante pour les petites écritures, les traits fins et les dégradés jusqu’à zéro. Par ailleurs, la forme de la tête jet d’encre originale permet des montages sans démarcation, et par conséquent une qualité d’impression uniforme sur toute la bande. En plus de sa technologie jet d’encre avancée, la Gallus DCS 340 dispose d’unités conventionnelles, empruntées à la Gallus ECS 340, une machine qui a fait ses preuves avec des centaines d’exemplaires en service. Le HMI convivial de la Gallus DCS 340 gère aussi bien les modules conventionnels que numériques. Cette homogénéité de la conduite permet à l’imprimeur de commander et contrôler l’ensemble de la machine sans avoir à maîtriser plusieurs types de commandes.

La rencontre du conventionnel et du numérique

La Gallus DCS 340 associe la vitesse de la flexographie à l’efficacité de l’impression numérique tout en répondant aux standards stricts de Gallus quant au respect du registre. La technologie numérique facilite le traitement des données variables et la gestion de versions, et elle est donc propice à la production économique des petits tirages. La nouvelle Gallus DCS 340 apporte en plus la flexibilité que l’imprimeur d’étiquettes attend d’une machine d’impression numérique. Avec son concept d’intégration innovant, la Gallus DCS 340 allie l’impression numérique, l’impression conventionnelle, le façonnage et la finition en un même système. De la bobine à l’étiquette finie, façonnée et découpée, toutes les étapes s’effectuent en ligne. La flexibilité numérique de cette nouvelle machine Gallus est renforcée par les unités de production conventionnelles grâce à un niveau d’intégration inédit.

Le système à jet d’encre UV prévu pour huit couleurs permet de couvrir un plus grand espace de couleur sans avoir à passer à des encres spéciales. Le logiciel Prinect de Heidelberg permet au conducteur de récupérer les données générées par pratiquement tous les systèmes MIS courants. Il offre une interface intuitive et une navigation simple pour le traitement des données, que ce soit pour modifier la disposition des étiquettes sur la bande ou pour rectifier des couleurs. Ce type d’intervention simple et rapide est à la portée de n’importe quel conducteur grâce au logiciel intégré Prinect de Heidelberg. Il faut également mentionner la possibilité de produire plusieurs travaux sans arrêter la machine grâce à un « conteneur de jobs ». Toutes ces fonctionnalités augmentent considérablement le potentiel de production de l’entreprise.

Les utilisateurs de la Gallus DCS 340 apprécieront également le modèle commercial concernant les encres, étudié en fonction de la consommation. Cette formule attractive permet de maintenir le prix de l’encre à un niveau conforme au marché, en rapport avec la consommation réelle.

Les imprimeries profiteront à tous égards des fonctions diversifiées du frontal numérique de la Gallus DCS 340. Le système fait appel aux fonctions conventionnelles là où elles sont nécessaires pour produire efficacement des petits tirages avec des calages rapides. Du fait de la conception originale de la machine numérique Gallus DCS 340, l’imprimeur n’a plus besoin des systèmes de façonnage généralement installés en aval, d’où un meilleur rendement et une production d’étiquettes plus économique.


retour
Share |