Edition 41 / mars 2015

Les clichés Gallus Screeny Digital simplifient le prépresse

Ces dernières années, le numérique a fortement progressé dans l’impression des étiquettes. De la conception au prépresse, tout se fait en numérique. Le progrès technologique permet d’imager les clichés sérigraphiques directement, par ablation – plus besoin de film analogique.

Les systèmes CtP (Computer to Plate) sont utilisés pour les plaques offset et les clichés flexo, typo et sérigraphiques. Avec sa gamme Gallus Screeny Digital, Gallus est le seul fabricant à proposer des clichés sérigraphiques imageables par ablation. Les clichés Gallus Screeny Digital ont l’avantage d’être compatibles avec les appareils utilisés pour l’imageage numérique par ablation des clichés flexographiques. Les clichés Screeny Digital permettent d’intégrer facilement la confection des clichés sérigraphiques dans le flux de production numérique.

Les avantages des clichés Screeny Digital

L’arrivée des clichés sérigraphiques dans le flux de production numérique apporte des avantages considérables : le cliché sérigraphique est imageable en numérique, autrement dit il ne nécessite plus de film analogique. Par ailleurs, le rendement augmente car l’insolation du cliché sérigraphique est entièrement intégrée dans le flux de production numérique. Il suffit d’une seule insoleuse pour les clichés flexo et les clichés sérigraphiques, ce qui permet d’abaisser considérablement les coûts totaux du prépresse. L’optimisation du flux de production permet de réduire la fréquence des erreurs et le temps de confection du cliché sérigraphique. Il en résulte une structure de travail flexible, une augmentation de la productivité et une plus grande sûreté du processus.

La technologie du Screeny Digital

Le cliché Gallus Screeny Digital repose sur les progrès technologiques de la génération Screeny S-Line. Les clichés sérigraphiques se distinguent par un flux d’encre optimal, une grande robustesse et une excellente résistance aux défauts (protection par rapport aux substrats). Le cliché sérigraphique Screeny Digital possède un masque d’ablation (couche noire LAMS) appliqué sur le photopolymère. Cette couche est éliminée au moyen d’un laser thermique ponctuel commandé par ordinateur. Après l’exposition numérique, le cliché sérigraphique est prêt pour l’insolation et la polymérisation chimique.

Un cliché Screeny Digital avec le masque d’ablation = couche LAMS (Laser Ablation Mask System)

Les étapes de confection des cylindres sérigraphiques Screeny Digital

Après l’exposition numérique, le cliché sérigraphique est insolé, gravé et monté. Le masque d’ablation (couche LAMS) est adapté aux appareils courants équipés de lasers thermiques ponctuels. De ce fait, le cliché Screeny Digital s’intègre facilement dans le flux de production flexo existant, ce qui permet à l’imprimeur d’utiliser l’équipement de prépresse flexo dans lequel il a déjà investi.

Le flux de production avec le cliché Screeny Digital

Extension de la gamme de clichés Gallus Screeny Digital

Les clichés sérigraphiques Gallus Screeny Digital sont disponibles sur le marché depuis 2010. Du fait de la forte demande, Gallus propose désormais toutes ses gammes de clichés sérigraphiques dans des versions Screeny Digital avec une couche LAMS. Tous les types de Screeny sont donc disponibles pour le numérique, depuis les types adaptés aux applications tactiles jusqu’à la ligne S et la Screeny A-Line ou les clichés spéciaux pour des applications sérigraphiques originales. Gallus continue de proposer tous les types de Screeny pour l’insolation analogique du film et l’insolation directe par laser UV.

Les avantages en bref

• Intégration facile du cliché Screeny Digital dans le flux de production numérique CTP (comme pour la flexo)


• Sûreté de production du fait des processus identiques


• Utilisation de l’équipement de prépresse existant


• Intégration complète de la fabrication de la forme sérigraphique dans le flux de production numérique

Fabrication sans film des clichés sérigraphiques avec l’équipement de prépresse existant

L’insoleuse CDI Spark 4835 (ESKO)


retour
Share |